9 commenti

  • maya

    Je préfère les photos en plan large plutôt qu’en gros plan, on a plus l’impression que le banc est le personnage central de la photo. Ceci est vrai en général.
    Mais pour la dernière photo, je préfère le gros plan sur le routard / clochard…. Il est lui, le personnage important et intéressant de cette photo, et le banc n’est plus que le lieu de sa halte, voire de son repos nocturne. Et puis l’obscurité qui vient n’est pas très favorable à un paysage, mais bien davantage à un portrait. Oui, c’est cela, je n’avais pas remarqué…. Les deux premières photos, quel que soit le cadrage ne sont que des paysages, mais pas la troisième…

  • anto

    me lo ricordo benissimo l'”eterno viaggaitore” anche se non l’ho mai visto e anche se nemmeno la sua foto ora esiste più.
    Chissà se dopo tre anni fugge ancora per ritrovare se stesso, chissà se ha trovato alla fine la strada per arrivare, finalmente
    a casa

  • Apolline

    Et la mer, pendant ce temps là, s’en fiche complètement de toutes ses considérations, de tous ces derrières qui posent sur le banc leur vie d’errance et leur philosophie …
    Elle s’enfle et se replie et s’occupe à changer subrepticement ses couleurs …
    Bisous

  • anto

    et pourtant elle pense que vivre c’est justement ça….
    bouger sans bouger, faire du bruit sans avoir de voix, ne jamais finir en continuant a (re)commencer…
    Bisous Apolline! c’est tojours beau de te voir passer par là :-*

Commenta

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *