Travel

A novembre…

… Antibes si accende in un istante

Quello degli ultimi raggi di sole che si posano sulla passeggiata che corre lungo le mura e sul porto.

antibes
vecchia antibes
musée picasso
fort carré
spiaggia
L’occasione è ideale per andare ad ammirare l’opera di Jaume Plensa posta nel maggio scorso sul bastione St-Jaume. Si tratta della scultura monumentale “Le Nomade”, commissionata dalla città all’artista: grandiosa e al tempo stesso leggera, piena di pensieri e vuota di materia

le nomade
parole
scultura abitata
E’ una filigrana di parole che prende la forma di un pensatore rivolto verso il mare. Un personaggio che sembra creato per accogliere al suo interno i passanti che cercano riposo e i bambini che vogliono giocare.

seduta
sosta
Già installata in questo luogo nel 2007 in occasione di un’esposizione temporanea, trova finalmente sulla prua del bastione la sua collocazione definitiva. 

Sono le parole a costruire l’involucro del corpo, a circoscrivere il volume di uno spazio che resta comunque vuoto, ma che sta a noi riempire.

from a to zed
escape
Questa scultura mi è piaciuta molto, non so perché ma mi è sembrato che da quel vuoto apparente si levasse un pensiero di speranza. 

 

12 commenti

  • Niggytardust

    Incredible!!! Je suis sur le Q vu qu’il est question de lettres!
    Je me demande si l’artiste qui a conçu ce bonhomme de lettres se doutait que cela ferait d’aussi belles photos?
    Merci pour le partage

  • anto

    je pense que oui… et même ceux qui ont pensé d’installer cette dentelle blanche contre le bleu du ciel ne peuvent pas ne pas l’avoir fait exprès! 😉
    merci Niggy!!!! bizzzz

  • anto

    moi aussi!!!! :))) en plus celle-là est faite de sorte qu’on peut entrer dans le creux du corps qu’elle dessine… c’est un peu comme faire partie de sa beauté! 🙂

  • anto

    à propos de “dire”… c’est drôle mais il me semblait qu’avec toutes ces lettres cette sculpture me voulait raconter quelque chose, alors je me suis amusée à chercher là-dedans des mots qui avaient un signifié… comme quand j’étais toute petite et je jouais à “Paroliamo”, un jeu où on devait créer le mot le plus long à partir de dix lettres prises au hasard!
    (mais cette fois je n’ai pas gagné: je n’ai rien trouvé :D)

  • maïa

    L’homme est fait de ses mots, mais ils sont si légers que l’on voit au travers. L’homme est fait de ses mots, et ils sont si puissants et forts qu’ils sont à la fois son enveloppe et son squelette.
    Sculpture ou structure très étonnante, et magnifiques photos !!

  • Apolline

    Il est vrai que cette sculpture, pour originale qu’elle soit, ne fait naitre en moi aucune émotion … ou si, peut-être, une émotion inavouable … une certaine colère contre moi-même, de me sentir peut-être à contre-temps, quand le désir profond de tout humain est d’être intimement lié au groupe … au groupe de tête naturellement … celui qui pense quand tout le monde vagit, celui qui voit dans la lumière …
    Est-ce que l’originalité et l’art ont vraiment quelque chose à voir ? …
    Je repars me promener sous la pluie … des reproches à venir :))))
    Mille bisous à vous

  • anto

    Je ne pense pas que ce soit l’originalité de cette sculpture qui m’a touché… en fait ce que je sais par sûr c’est que cette oeuvre m’a parlé.
    Je ne sais pas définir l’art sinon par la façon dont elle me parle. Cette oeuvre m’a parlé, même si je dois t’avouer que je ne connaissais pas trop sa langue…. 😉

Commenta

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *